ANNE QUENTIN ET CATHY BLISSON - PROJET "SYMPTÔME POSITIF"

Résidence, Création, Entendeurs de voix | février 2022

Symptôme positif est le 1er volet d’un projet intitulé « Des voix dans la tête » (titre provisoire)

Symptôme positif est le 1er volet d’un projet intitulé « Des voix dans la tête » (titre provisoire) qui se prolongera par une exploration des mondes invisibles incarnés par les voix des chamanes et des mediums, passeurs entre les mondes visibles et invisibles.

Le projet “Symptôme positif” est né du désir de plonger au coeur de nos voix intérieures : intimes, profondes, muettes et invisibles. Ces voix qui nous habitent, nous hantent ou dont on a besoin. Celles qui nous portent, nous bloquent, nous cajolent, ou nous déplacent. Nos voix intérieures.

Qu'ont en commun, des schizophrènes, des pré-ados, des Chamanes de Mongolie, de Corée ou d'Amérique Latine, des ventriloques, des adultes en burn out ou sous psychotropes, les mediums dits passeurs d'âme ou des "miraculés" de Lourdes ? Tous ont fait l'expérience de voix qui traversent leur espace auditif, et qu'ils sont les seuls à entendre.

En convoquant le vécu de personnes entendant ou ayant entendu des voix dans des contextes très divers, nous explorons la relativité de nos perceptions du monde. Que nous disent ces voix indomptées sur nos imaginaires et nos croyances, les traumatismes et contradictions qui nous traversent, nos convictions et nos incertitudes ?

Nous combinons différents dispositifs : témoignages en direct, projections, captations sonores, revue écrite pour multiplier les points de vue sur ce que racontent ces voix que le commun des mortels n'entend pas. C’est une traversée qui troue l'épaisseur des frontières entre voix intérieures et hallucinations auditives, pensées délirantes et phénomènes intuitifs, cultures d'ici et d'ailleurs, normalité revendiquée et folie diagnostiquée.

[Processus de travail]

Nous travaillons en immersion, in situ, en entretiens que nous articulons à des recherches théoriques pour éviter les catégorisations, les généralisations et mettre en relief les singularités des situations rencontrées.

Symptôme positif est une création destinée à se re-contextualiser localement : chaque étape du projet est l'occasion de nouvelles rencontres, qui donnent lieu à une nouvelle performance.
- Symptôme Positif [live] est accompagné par l'édition d'un journal - Symptôme Positif [revue] destiné à s’enrichir au fur et à mesure de l’avancée du projet.
Les témoignages recueillis sont enregistrés et montés par nos soins. Les témoins sont assistés en plateau d’une oreillette qui diffuse leur propre voix : cette mise en abîme des voix a aussi l’avantage de permettre à chacun de faire son récit et d’éviter les discriminations liées à la position de "l'acteur" qu'ils ne sont pas.

[Qui sommes-nous ?]

Cathy Blisson & Anne Quentin. Issues du champ médiatique, nous créons différentes formes performatives, documentaires scéniques à la lisière du jeu littéraire ou sociologique, de la création sonore, et de l'expérimentation, avec un goût certain pour les tragi-comédies de l'existence et la poésie du presque rien.

CATHY BLISSON
Documentariste scénique et dramaturge, Cathy Blisson travaille autour d'une écriture du réel. Journaliste pendant neuf ans à Télérama, elle s’est spécialisée dans la couverture de la création contemporaine hybride, à la croisée des disciplines scéniques et arts visuels. Exerçant aujourd'hui en freelance, elle collabore occasionnellement avec Libération et la revue Mouvement.
En 2011, elle s'allie avec le Groupe Berlin pour concevoir et mettre en scène "Zvizdal", pièce de théâtre filmique sur les derniers habitants d’un village évacué de la banlieue de Tchernobyl, filmés cinq ans durant au fil des saisons.
En 2015, elle crée le Collectif &. avec Anne Quentin, initiant des projets documentaires qui se développent sous la forme d’enquêtes artistiques, pour rendre audibles des paroles peu entendues ou médiatiquement ignorées, remises en jeu via une multiplicité de médias.
Dramaturge, elle accompagne depuis 2012 les démarches d’équipes multi-disciplinaires (Cies Un Loup Pour l’Homme, Naïf Production, Le Clair Obscur...) à qui elle prête sa plume, son oreille, et un certain regard : pièces et ateliers de création sonore, écriture scénique, dramaturgie de projets transdisciplinaires, adaptation de romans pour la scène... Elle collabore avec le compositeur Christophe Ruetsch, sur une installation sonore évolutive à partir de prises de sons de battements de coeur et d’entretiens intimistes.

ANNE QUENTIN

Après des études de sciences politiques, elle devient journaliste, se spécialise dans les politiques culturelles puis évolue vers le théâtre (critique dramatique à la revue Théâtre(s)). Elle est auteure de performances participatives (I love Europe, Mot ment, créés en 2010 et 2011 au Carré, Scène nationale de Château-Gontier). Elle collabore avec des plasticiens : Dector&Dupuy pour Le TP, conférence performée au CAC La Chapelle du Genêteil (2016), Plus de 300 Ans de Savoir-Faire, vidéo, 2009, avec l'artiste Marylène Negro) ; Hinrich Sachs pour Ernest, R2D2, FRAC Ile-de-France (2019). Elle travaille avec la chorégraphe Phia Ménard à la réalisation d'un Manifeste du genre, accompagne de ses écrits l'artiste de cirque Johann Le Guillerm (depuis 2000), et a entamé avec l'acrobate Jean-Baptiste André (association W), un cycle de conférences performées, La Fabrication, conférence en survêtement.
Parmi ses ouvrages : A 360°, Actes sud, 2009 ; Furies : 20 ans de turbulences, L'attribut, 2009 ; Johann Le Guillerm, Magellan et Cie, 2007 ; "Le processus de création dans le cirque contemporain", CNAC, 2019.