Spectacle immersif

Quand ça commence | Cie De Chair et d'os

Caroline Melon & Camille Duvelleroy

Spectacle immersif
mardi 8 mars 2022
Spectacle immersif

Quand ça commence | Cie De Chair et d'os

Caroline Melon & Camille Duvelleroy

mardi 8 mars 2022, 20h30

Théâte immersif
Création 2022
1h env.
1ere à Cognac
De 10 à 25€

Le projet

Quand ça commence est un spectacle-expérience de réalité mixte d’une durée de 59 minutes. 
Le personnage principal, Léa, traque dans ses souvenirs les moments où elle est tombée amoureuse. Histoire de ne plus tomber amoureuse.
Un à un, elle décrypte ses souvenirs pour ne plus jamais souffrir, pour ne plus jamais faire mal. Pour ne plus aimer.
Pour que « quand ça commence », elle le sache et arrête tout. 

Quand ça commence est une fiction jouée en direct par 2 comédiennes et des téléphones portables. 

APPEL
Pour nourrir et construire ce spectacle interactif, elles cherchent des témoignages d'amoureuse et d'amoureux.

Vous souvenez-vous de ce moment précis où tout a commencé ? Et de ce moment où vous avez compris que cette histoire d'amour commençait à se terminer ? Qu'avez-vous accepté par amour? 
Venez leur raconter
- Vendredi 1er (de 14h à 18h) et samedi 2 octobre 2021 de 10h à 18h / La MECA - Bordeaux
- Samedi 16 octobre de 10h à 17h, Maif Social Club Paris, 3ème
Vos témoignages seront filmés et enregistrés ; ils seront ensuite potentiellement diffusés pendant les différentes représentations (nous sommes en pleine création, donc tout est mouvant !). 
Que vous ayez 3 ans ou 85 ans, toutes les histoires nous intéressent : nous serons particulièrement attentives à la diversité des témoignages : d'âge en effet, mais aussi d'origines, de genres, de milieux sociaux, ...
L'interview durera environ 15 minutes ; elle est rémunérée.
Si cela vous intéresse, vous pouvez contacter Noémie Sage au 06 82 25 94 13 / production@dechairetdos.fr

Quand ça commence parle d’amour, traque ces instants où l’amour se construit ou se déconstruit. Ces instants qui n’existent que parce qu’on les raconte, on se les raconte, à deux, seul·e, après.
Quand une histoire d'amour commence ou qu'elle se termine, j’ai (ce Je est bien un nous, Caroline et Camille) besoin d'en autopsier les moments-clefs, comme pour en tirer des preuves de son déroulé, comme pour y mettre de la logique, pour donner du sens et sans doute conserver l'impression d'un peu de contrôle dans ce mouvement où tout m’échappe.

On ne cesse de parler d'amour. C'est le sujet le plus galvaudé au monde, celui dont on nous rebat les oreilles, d'une entêtante chanson de variété au plus puissant des romans. C'est un thème totalement épuisé et complètement inépuisable.

Camille Duvelleroy

Camille Duvelleroy est scénariste et réalisatrice d’histoires interactives. Elle travaille depuis 10 ans dans la production transmedia que l’on appelle aussi « nouvelles écritures » ou tout simplement expériences numériques. Elle écrit et réalise des narrations où l’interactivité structure l’expérience. De l’interface à la diffusion, tout fait narration.
Elle a un double cursus, entre la feuille et l’écran, avec un doctorat en littérature générale à la Sorbonne sur la “e-littérature” et un master en management de projets web. Elle passe 6 années en agences de communication digitale à concevoir et gérer des projets interactifs.
En 2010, c’est le tournant. Elle imagine l’architecture narrative d’Addicts, première webfiction d’ARTE et en dirige toute la production interactive. À partir de ce jour, elle ne travaillera plus que dans la création originale et transmedia.
Elle co-fonde Once Upon, atelier d’architecture transmedia en 2011. Ell y écrit et produit plusieurs oeuvres interactives. En 2014, elle quitte la structure pour travailler comme scénariste et réalisatrice interactive.
Elle a participé avec bonheur à plus de 15 programmes interactifs dans le documentaire et la fiction. Toutes ses productions sont disponibles sur son site, supersimone.com. En 2013, elle obtient le Prix Varenne Web&Doc Figra avec le webdocumentaire Modern Couple (coproduction ARTE –soutien CNC). En 2016, après avoir obtenu la bourse Beaumarchais, elle écrit et réalise l’application La grande Histoire d’un petit Trait (coproduction France Télévisions – soutien CNC). En 2017, son documentaire VR ON/OFF est sélectionné à la Mostra de Venise. En 2017, elle réalise Eté, le premier feuilleton BD sur Instagram (ARTE – Soutien CNC - Grand prix Stratégie Media Changer), un feuilleton suivi par plus de 90000 abonné·e·s, 14 millions de vues cumulées sur la première saison. En 2018, elle part en résidence artistique à Buenos Aires et imagine LaFileLaFila, un hacking artistique du format Stories d’Instagram. Toujours en 2018, elle réalise Panama Al Brown, une Bd documentaire pour téléphone coproduite par ARTE (soutien CNC). Actuellement, elle écrit et réalise J12 une série en 28 épisodes en format vidéo verticale (coproduction ARTE – soutien CNC – Région Occitanie), Lady Sapiens VR, un documentaire en VR interactive sur la place de la femme dans la préhistoire (coproduction France Télévisions – Ubisoft – Soutien CNC).

Caroline Melon

Pendant douze ans, jusqu’en 2016, elle a dirigé Chahuts, association qui se préoccupe d'art, de culture et des gens, et des moyens de lier l'ensemble (www.chahuts.net).
L’association est située dans le quartier de Saint-Michel, historique sas d’accueil des populations migrantes. Autour des arts de la parole, elle s’est attachée à construire des projets humains qui mêlaient artistes contemporains, habitants, personnes et problématiques de territoire. Ces dynamiques de longue durée ont par le biais artistique rassemblé de nombreux champs et leurs acteurs : le social, l’éducatif, l’urbanisme, le commerce, le tourisme...
Sa recherche, pendant ces années, a tourné autour de la complexe question de l’implication des populations les plus fragiles et les plus pauvres, de la diversité des publics, et de l’invention d’espaces de rassemblement, de réunion, pour tenter d’oeuvrer à la dignité des personnes et à leur émancipation (elle-même et ses équipes y compris, se mettant en jeu avec les gens et se détachant des points de vue de sachants).

Elle a occupé plusieurs fonctions au cours de ces années : présidente du Réseau National du Conte et des Arts de la parole, conseillère déléguée Arts de la parole de l’Oara, membre du Comité de perfectionnement du master d’Ingénierie de Projets Culturels de Bordeaux 3, membre du groupe On est un certain nombre. Elle a enseigné pendant 5 ans les « nouvelles méthodes de l’action culturelle » au sein du Master pré-cité. Elle intervient régulièrement dans des formations initiales et continues dans les champs de la culture et du social (IUT et DUT Carrières Sociales, Master 2 Développement culturel de la Rochelle, La Belle Ouvrage…)

Elle a quitté Chahuts fin 2016 pour se consacrer à la création artistique. Même si son medium favori est l’écriture, ses projets échappent à un résumé en une discipline ou une pratique, hormis ces traits de caractères régulièrement présents : un contexte amené par un.e commanditaire, une méthode mêlant documentaire et création, des lieux singuliers, des équipes constitués d’artistes et d’intervenants aux profils et compétences divers (coiffeur, strip-teaseuse, boulanger…), des dispositifs participatifs qui laissent une grande place au « spectateur », une démarche qui débute au moment de la réservation pour se poursuivre après le spectacle par divers moyens, un soin, une bienveillance et une attention singulières pour les humains participants, ainsi qu’un goût pour la fête et la convivialité très prononcé, et un appétit particulier pour l’expérimentation, le jeu, le mystère, la surprise.

Caroline Melon est artiste associée au Grand T depuis 2019. Elle est aussi membre du projet européen Reshape initié par l’Onda et ses partenaires. Elle fait par ailleurs partie des artistes In Situ du réseau européen éponyme de l’espace public.

Distribution

Mentions

Production De chair et d’os 

Coproduction (montage de production en cours) L’Avant-scène, Cognac (16) / Maif Social Club, Paris (75) / Le Carré-Colonnes, scène nationale Blanquefort/St Médard-en-Jalles (33) / OARA (Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine / Le Strapontin, scène des arts de la Parole, Pont-Scorff (56)

Avec le soutien du CNC/DICREAM, DRAC Nouvelle-Aquitaine (aide au projet), DRAC et Région Nouvelle-Aquitaine au titre de l’Appel à projets Aquitaine Culture Connectées,  IDDAC (33).