COUP DE CHAUFFE 2022, Première de création, Acrobatie

Médusé.es | COUP DE CHAUFFE

Cie L'MRG'ée (24)

COUP DE CHAUFFE 2022
Première de création
Acrobatie
3 > 4 septembre
COUP DE CHAUFFE 2022, Première de création, Acrobatie

Médusé.es | COUP DE CHAUFFE

Cie L'MRG'ée (24)

3 > 4 septembre à

Acrobatie
Création 2022
1h20
Impasse des moulins (bord de Charente, prox. Maison Blanche)
En résidence de création du 18 août au 2 septembre : une vingtaine de bénévoles seront amenés à participer étroitement à la recherche de la compagnie, à partager leurs avis et à porter un regard extérieur sur la création.
gratuit

Le projet : une déambulation performative in situ pour six acrobates

Que révèle Méduse des regards que nous nous portons les uns les autres ?
De tout temps on a cherché à canaliser les regards or, nous sommes hantés par cette pulsion de voir. Peut-on « dé-fasciner » nos regards : ne plus jeter de sorts, ne plus en avoir peur ?

L’on pourrait voir la Méduse mythologique à travers ses attributs : une chevelure prodigieuse, un regard sidérant, un masque, des serpents, un cri et ce cheval ailé.

La thématique du regard révélant l’amour de soi et la peur des autres, de nos comportements dans l’espace public avec le regard des « autres », de la fascination pour l’étrange ou le monstrueux... Les six acrobates s’emparent de ces pistes de réflexion avec leurs agrès ou techniques : mât chinois, sangles, contorsion, roue cyr, acrobatie… pour en faire une déambulation dans laquelle le public se fait capter.

Intention
En interaction immédiate avec les spectateurs, nous souhaitons mettre en jeu et déjouer les regards en les confrontant aux nôtres, aux leurs et en nous approchant d’eux, au plus près.
En amont, sur les lieux de nos résidences, nous imaginons récolter les témoignages des habitants sur leurs circulations (traverser une place, éviter ce trottoir, se déplacer au milieu du tunnel ou longer ses parois), leurs marches (rapide, assurée, hasardeuse), leurs regards (éviter ou regarder droit dans les yeux, ne pas vouloir être regardé·e) etc. Ces témoignages pourraient constituer une bande-son diffusée lors de la pièce ou être des mots, prononcés par les artistes, chuchotés au public, ou même écrits au sol.

  marlenerubinelligiordano.fr

Cie L'MRG'ée

Il y a dans l’MRG’ée, les initiales de Marlène Rubinelli Giordano qui, après vingt années d’une aventure collective circassienne, crée sa propre compagnie en 2018.

Il y a dans l’MRG’ée, l’expérience du mouvement acrobatique et chorégraphique qui nous extrait d’une posture, d’une condition, d’une situation, pour nous mener aux bords : de la chute, d’une norme, du connu.

Il y a dans l’MRG’ée, à la fois l’au-dedans et l’au-dehors, le rapport entre la vie intérieure et son enveloppe, le corps dont elle déborde. Ce corps que Marlène Rubinelli Giordano aborde à travers ce qui le contraint ou le délivre : l’agrès mais aussi l’âge, le handicap, l’incarcération.

Il y a dans l’MRG’ée, la mise en jeu du regard et de la perception du réel à travers la génération d’images d’une inquiétante étrangeté. Il y a aussi l’écoute de ceux qui, à la marge, n’ont pas la parole et se risquent à laisser leurs pensées et leurs corps s’échapper.

Presse

En coréalisation avec l’OARA

Distribution

Direction artistique et interprète Marlène Rubinelli-Giordano. Avec : Antonin Bailles - mât chinois ; Adalberto Fernandes Torres - contorsion ; Monika Neverauskaite - roue cyr ; Emma Verbeke - sangles. Dramaturgie Mélanie Jouen. Conseil artistique, scénographie Sigolène de Chassy. Musique Fabien Alea Nicol. Costumes Emmanuelle Grobet. Coordinateur technique Laurent Mulowsky.

Mentions

Production : Cie l’MRGée. Partenaires : Agora PNC Boulazac Nouvelle Aquitaine, L'Azimut– Pôle national cirque en Île-de-France, Scène nationale Carré-Colonnes, OARA Office Artistique Région Nouvelle Aquitaine, L’Avant-Scène Cognac Scène conventionnée d’intérêt national - art et création pour les arts du mouvement... Avec l'aide à la résidence ONYX de Saint Herblain et du Théâtre du Champ au Roy/ Ville de Guingamp. Avec le soutien pour le prêt de studio d'Oreka Zirkoa, le garage des Arts, Baiona.